Liste des Dieux
Pour adorer l'un des dieux Majeurs du Donjon, il vous faudra utiliser l'action Changer de dieu
Pour adorer l'un des dieux Mineurs du Donjon, il vous faudra modifier vos options.
Thaur
Le Panthéon Divin
Thaur
Dieu Chaotique Mauvais au possible, adepte de la destruction et du nihilisme. Il a toujours été contre l'idée de recréer un monde en réincarnant certains des errants. Il se bat par l'intermédiaire de ses envoyés pour annihiler les réincarnations. Ses envoyés sont puissants mais peu nombreux, généralement solitaires. C'est un dieu majeur du panthéon, sa puissance est parmi les plus grandes

Barok
Le Panthéon Divin
Le Bouffon, Le Comédien, Le Divin Farceur...

Chaotique Neutre, dieu espiègle et farceur, sa devise pourrait être carpe diem mais même s'il encourage cette attitude, c'est avant tout à lui qu'il l'applique.
Il prône la promotion de la farce en particulier et des arts en général et il considère la folie comme une qualité, une source d'inspiration et d'originalité qu'il faut susciter et entretenir.
Mais il reste une divinité mystérieuse et très peu d'errants peuvent parler en détails de ses activités et de son dogme. Son rôle de bouffon d'Iluvatar cache un esprit retors et complexe qui peut dissimuler un dessein illustre derrière une simple farce de potache.

Sa couleur de prédilection est l'orange souvent associée à la folie.
Son symbole sacré est un masque de bouffon en cuivre.


Idao
Le Panthéon Divin
Idao

La Sombre, la Mère, la Soeur, l'Amante


Neutre mauvaise, elle est l'unique déesse féminine majeure du panthéon. Idao n'en est pas moins une divinité des plus redoutables. Sombre et impitoyable elle connait l'art de la manipulation et de la ruse. Déesse des voleurs, des assassins et des marchands elle couve aussi de ses regards les femmes qui savent tirer parties de leurs faiblesses pour s'en forger des armes mortelles.
Idao est une déesse ambigüe et lors des affrontements divins chacun espère qu'elle sera à ses cotés mais nul ne peut jamais en être convaincu. Ceci est encore plus vrai lorsqu'elle s'allie à son frère Ulmidiel.
Elle protègera autant la nature sauvage que le plus créatif et chétif des inventeurs ou des artisans.

Toujours elle sera attentive aux femmes libres quand elle fustigera les soumises.

Pour Idao toutes les voies sont bonnes tant qu'elles servent ses desseins.

Sa couleur : la nuit

Iluvatar
Le Panthéon Divin
Iluvatar

Le divin Créateur, le père, l'observateur

Iluvatar est l'essence même du donjon, le Divin Créateur, celui par qui tout fut fait. A l'image des quatre piliers élémentaires qu'il a crée, il veille au respect de l'équilibre naturel de tout ce qui né, de tout ce qui vit et de tout ce qui meurt. Il consacre la totalité de son temps à protéger, à façonner et à réinventer son monde.

D’une neutralité absolue, il est persuadé que toutes ses créations (humaines, végétales, minérales ou animales) ont un rôle à jouer au sein du donjon. Il n’hésitera pas à intervenir si ce frêle équilibre se retrouve menacé, que ce soit par l’homme, par la nature ou par un autre dieu.

Peu loquace et très occupé, il est représenté ici bas par Codius, son fidèle serviteur, un mage solitaire et irascible.

Sa couleur de prédilection est le vert qui représente la nature, le monde.
Son symbole est une balance, signe sacré de l'équilibre naturel.



Ulmidiel
Le Panthéon Divin
Dans le froid glacial d'un matin d'Air Ivoire, le souffle d'un murmure se fait entendre. Une brume bleutée, fraîche et calme, descend doucement sur le donjon endormi. L'air devient alors doux et apaisant. Les volutes de fumée enveloppent un à un tous les corps meurtris. Partout règne l'odeur du sang, partout résonne l'écho des milliers de batailles qui se sont succédées en ces lieux.

La brume caressante fait alors entendre à ceux qui le peuvent son message d'espoir.

Chaque vie est un miracle. Il faut la protéger. Il faut la conserver. Que chacun puisse vivre ici en paix. Comme il le désire. Sans craindre pour sa vie. Sans craindre pour les siens.

La brume s'épaissit jusqu'à devenir un brouillard impénétrable.

Iluvatar. Mon père. Tu voulais que je sois un combattant. Le meilleur. Le plus fort. Je le suis devenu. Mais jamais plus je ne combattrai. J'ai gardé en souvenir de toi l'épée que tu m'as donnée. Jamais plus je ne m'en servirai.

Et cet ?il . Il ne me servira jamais à mettre le monde en balance comme tu le fais. Ces gens sont libres. Je ne les jugerai pas. Je me servirais de cet ?il pour voir. Je m'en servirais pour savoir. Tout ce qui peut être sauvé le sera.

Peu à peu la brume se dissipe, laissant dans le coeur de ceux qui ont su entendre, le sentiment réconfortant qu'ils ne seront plus jamais seuls.

Draco

Dieu Mineur
Draco
Chaotique pur, Draco est une des quatre créations d’Iluvatar, un des quatre piliers élémentaires du donjon. Ce puissant dragon de glace a été déifié et envoyé par le créateur afin de modifier la structure même du Donjon. Depuis son apparition, son coeur résonne à intervalle régulier et le temps est devenu perceptible pour les errants.

Le chaos qu'il sème est le prix à payer pour l'ordre que les battements de son coeur ont créé.

Ce dieu mineur ne peut être adoré que par des adeptes de Iluvatar.

Maudite Shkoumoune
Malperthuis
La Maudite Shkoumoune
Chaotique mauvaise. Elle est la déesse de la mauvaise fortune affiliée à Idao. Elle est également la sœur jumelle de la Divine Providence. La légende raconte qu'elle est née pour incarner tout ce que la Divine Providence ne possédait pas : haine, jalousie, convoitise, pessimisme... Comme sa sœur, elle est réputée pour ses dons de clairvoyante mais elle s'en sert toujours pour annoncer fléaux et infortunes.
Celui qui la prie attire la malchance et le malheur sur ses ennemis mais prend le risque de se voir également maudit.

Sa couleur de prédilection est le noir qui est à l'image de son âme.
Son symbole sacré est le côté pile d'une pièce de cuivre noircie représentant un masque de bouffon.








Bacchus
La Cave de Bacchus
Bacchus est un satyre ou plutôt LE Satyre.
Son physique parfait allié à une senteur aussi complexe que le plus grand des vins et aussi suave que le plus puissant des aphrodisiaques, est un véritable aimant pour toute libido.
Sa voix de ténor vibre d'une sonorité enchanteresse et puissante et roule les r avec un accent irrésistible.
Il porte une grande besace en bandoulière dont il sort sans cesse maints instruments, mets, bouteilles et autres gourdes, outres, calebasses, pichets, carafes, fiasques, chopines, bouillottes, bonbonnes, jarres, flacons, jéroboam, nabuchodonosor, salmanazar...

D'après ses dires, Barok était un ami à lui avant le cataclysme, tout comme Dularge d'ailleurs qui à l'époque n'était pas aubergiste mais aventurier. Lorsque Barok devint immortel, Il permit à Bacchus de se joindre à lui en tant que divinité mineure.
Depuis il est le patron des artistes, des vignerons, des cuisiniers, des prostituées et de tout adepte du plaisir sous toutes ses formes.
Lorsque certains errants manifestèrent leur foi en lui, Iluvatar donna la permission à Barok de les aider à le faire apparaitre dans le donjon.
C'est ainsi qu'après avoir fait pousser de la vigne dans la grotte des nymphes, les adeptes du demi dieu de la picole gavèrent de raisin le défunt Pan, ex-mari de la fameuse Kikette. Le bouquetin finit par exploser et à sa place apparut un beau satyre qui n'était autre que Bacchus.

Ces adeptes de la première heure, ceux qui permirent par leur croyance et leur dévotion la venue de leur dieu préféré, sont Frère Anselme*, Chen, Iris, Miss Tinguette, Edwards, SAMHU, Magolf et La Gnôle.
Ils portent désormais le titre de Grands Vendangeurs de Bacchus.

*Frère Anselme ne participa pas à la quête elle-même mais il fut le premier à prier Bacchus dans le donjon. A ce titre, il mérite amplement la distinction

Divine Providence
Le Dolmen de la Divine Provide
La Divine Providence

Neutre bonne. Elle est la déesse mineure de la Bonne Fortune affiliée à Barok dont elle est l'épouse.

Vilunya est également la s?ur jumelle de la Maudite Shkoumoune, le Yin quand sa s?ur, Nuyaliv, est le Yang.

Reconnue pour ses talents de clairvoyante, et malgré sa cécité, elle est réputée pour dispenser des prédictions bienveillantes qui mènent l'aventurier sur le chemin de la chance et de la fortune.
La légende raconte qu'elle fut enfantée par la Terre elle-même, ce qui explique ses liens étroits avec la nature.

Sa couleur de prédilection est le vert clair, symbolisant son amour de la nature.
Son symbole sacré est le côté face d'une pièce de cuivre représentant un masque de bouffon.